CAUSERIE

samedi 21 décembre 2019 à 19 heures

Amiens 8-22 mars 1905 :
juger Alexandre Jacob et les Travailleurs de la nuit

par Jean-Marc Delpech

CIRA 50 rue Consolat 13001 Marseille

Du 8 au 22 mars 1905 la France découvre effrayée à Amiens l’ampleur des vols commis par la bande de cambrioleurs anarchistes, les Travailleurs de la Nuit. Mais ce procès à sensation permet surtout à Alexandre Jacob, personnage principal d’une comédie judiciaire hors-norme, de passer de la propagande par la pince-monseigneur à la propagande par la parole. « Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend », clame-t-il haut et fort pour théoriser sa Révolution illégaliste. Lire la suite

Alexandre Jacob l’honnête cambrioleur, un blog de l’Atelier de Création Libertaire animé par Jean-Marc Delpech

BIBLIOTHÈQUE

suite des acquisitions récentes

CALENDRIER

Le CIRA (Centre International de Recherches sur l’Anarchisme) de Marseille édite comme les années précédentes un calendrier illustré pour financer ses activités. C’est là, notamment que l’on peut trouver et lire directement – pour ceux qui ont de bons yeux – la correspondance d’Alexandre Jacob.
Pour 2020, le calendrier est entièrement consacré à l’honnête cambrioleur. Le document, abondamment illustré, risque fort de devenir collector !
Le prix de l’exemplaire est de 5 euros, 20 euros pour 5 exemplaires.
Les frais de port sont de 3 euros pour un exemplaire ou de 4,50 euros pour 5 exemplaires.

Le chèque à envoyer au CIRA de Marseille (bon de commande en cliquant sur le l’image) ne sera encaissé qu’après l’envoi du calendrier. Et, comme c’est pour la bonne cause, il n’y a vraiment pas de quoi hésiter :

AGENDA

Chatte libertaire

11 décembre 2019 à 19h

Arles (France) – Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce par CORINNE MOREL DARLEUX

librairie Les grandes largeurs : 11 rue Réattu, 13200

13 décembre 2019 à 19h 30

Paris (France) – Présentation par Hélène Hernandez

du journal féministe et libertaire: Casse-rôles

Casseroles

Bibliothèque La Rue: 10, rue Robert Planquette – 75018

Casse-rôles, journal féministe et libertaire, fête son numéro 10. Créé en 2017, parce que nous sommes quelques unes et quelques uns à nous sentir à l’étroit dans nos habits sociaux, à vouloir bousculer les idées reçues et casser les rôles. Nous avons choisi pour mascotte ces héroïnes discrètes du quotidien que l’on a tendance à oublier, rangées sur les étagères : les casseroles sans lesquelles nous serions tou·te·s au régime sec. Nous nous inscrivons pleinement dans un féminisme qui refuse tous les pouvoirs et toutes les dominations.
Le numéro 10 de Casse-rôles aborde largement les violences faites aux femmes : féminicides, viols, invisibilité, discriminations, assignation mais aussi, évoque des femmes remarquables, pouvant être des sujets « d’identification. »

Entrée libre et gratuite !

Samedi 14 décembre 2019 à 15h

Enterrement+Pinelli+Baj

Marseille (France) – Hommage à Giuseppe Pinelli par La lutte enchantée

Haut du marché de Noailles -13001

Le samedi 14 décembre, rendez-vous à 15h en haut du marché de Noailles, Place des Capucins, pour une déambulation chantée. Nous commémorerons la mort de Giuseppe Pinelli, anarchiste assassiné il y a 50 ans à Milan, ainsi que toutes celles et ceux victimes de la répression et des violences policières.

Il y a bientôt 50 ans mourrait défenestré à la préfecture de Milan Giuseppe Pinelli, militant anarchiste et cheminot italien injustement accusé d’avoir commis l’attentat de la Piazza Fontana en 1969. Le samedi 14 décembre, un hommage sous la forme d’une chaîne humaine musicale sera organisé à Milan.

En lien avec cette commémoration, la Lutte Enchantée vous convie à participer le samedi 14 décembre à une manifestation chantée. Nous invitons les chorales, les musicien.ne.s, les groupes vocaux, fanfares et toute personne qui souhaitent participer à cette commémoration à venir converger à Marseille pour cette journée. Lors de cette déambulation, nous rendrons hommage à toutes les victimes des violences policières, particulièrement, Giuseppe Pinelli mais aussi Zineb Redouane tuée à Marseille par un tir de lacrymo en décembre dernier, et pour toutes les personnes incarcérées (plus de 400 Gilets Jaunes). Faisons qu’à nouveau nous puissions nous faire entendre à pleine voix et en musique contre la violence de l’Etat.

Nous allons reprendre une version de « La ballata del l’anarchico Pinelli », mais aussi transmettre le samedi matin quelques chants pour la déambulation de l’après-midi.

VENDREDI 13 DECEMBRE
 19h : Accueil des chorales à Manifesten, au 59 rue Thiers.

SAMEDI 14 DECEMBRE
 10h : Rendez-vous à la Darlamifa (127 rue d’Aubagne) pour l’accueil des choristes et transmission de chants autour de l’incarcération et des violences policières.
 13h : Repas partagé à la Darlamifa.
 15h : Rendez-vous au marché des Capucins (dit « marché de Noailles) à la sortie du métro Noailles (en haut de la place, à côté du Bar de l’Est). Début de la déambulation chantée. Les chorales, groupes informels et toute personne qui le souhaitent sont invitées à chanter une chanson en un point du parcours.
 19h-22h : Apéritif d’au revoir à la Casa Consolat (prix libre), 1 rue Consolat (aux Réformés).

IMPORTANT : Merci de penser à apporter avec vous des visuels ou des pancartes en lien avec la thématique (comme des slogans issus de chants etc).

https://www.centrostudilibertari.it/it/meglio-i-morti-che-un-cambiamento

15 décembre 2019 à 16h

Paris (France) – Exil et militantisme à travers les ondes

Radio Conchita

Librairie Publico, 145 rue Amelot – 75011

Pour écouter Radio Conchita

du 13 au 15 décembre 2019

Mexico (Mexique) – Premier festival Internacional de cine Anarquista

EXPOSITIONS

André-Robèr

6 janvier au 4 mars 2020

Marseille (France)

André ROBÈR – PEINTURES

Théâtre TOURSKY, 16 Promenade Léo Ferré – 13003

André Robèr a choisi d’évoquer le mythe du corps blessé comme trait d’union social. Sa peinture, figurative et abrupte, parfois dérangeante, ne traduit cependant aucun attrait pour la morbidité; sa violence n’est asservie à aucune forme convenue, ce qui donne de l’envergure et de l’ampleur poétique à la vision du monde qu’il nous propose. Jamais dans l’emphase, il est toujours dans l’âpreté du réel. Il se plaît à déborder ce qu’il représente, démesurant et démantelant les apparences; il tord, disproportionne l’anatomie de ses personnages, mais aussi leur visage dont il agrandit les yeux pour que jamais ils n’oublient l’effroi que traduit sur eux l’empreinte du temps. Il n’en conserve que les caractéristiques essentielles: un trait vif et une accélération des couleurs nous emportant au centre même de l’émotion. Les grimaces d’une sarabande sur fond de nuit, une danse sacrilège, une parade de quelque rituel érotique ajoutent du relief et de la vigueur à certaines évidences. Sa peinture nous dit: regardez, vous comprendrez mieux, peut-être…

En mettant ainsi l’humain dans sa nudité universelle entouré d’une nature profuse d’où surgissent des évocations d’animaux, bien souvent des poissons, des oiseaux-chimères et de curieuses bêtes que l’on croise parfois dans les légendes, il nous ouvre des chemins pour que nous puissions partager un peu de sa mythologie intérieure.

Jean-Pierre Cramoissan

blog de la biennale internationale de poésie visuelle:
http://poesievisuelletreizegalerie.blogspot.fr/
le blog de El taller (13) Treize:
http://treize-galerie.blogspot.fr/

Miliciens-de-la-division-Ascaso-toman-à-Almuerzo-sur-le-front-d'Aragon-en-1937;-photo-de-Margaret-Michaelis

29 novembre 2019 au 16 mai 2020

Barcelone (Catalogne) – Gràfica anarquista. Photographie et révolution sociale. 1936-1939

ARXIU FOTOGRÀFIC DE BARCELONA, Plaça de Pons i Clerch, 2

Les archives photographiques de Barcelone et l’Observatoire de la vie quotidienne (OVQ), en collaboration avec la Fondation Anselmo Lorenzo et l’Ateneu Enciclopèdic Popular, présentent Gràfica anarquista Photographie et révolution sociale. 1936-1939.
L’exposition propose une visite du fonds photographique de l’Office de l’information et de la propagande créé par la CNT-FAI à Barcelone pendant la guerre civile dans le but de montrer le nouvel imaginaire de la révolution sociale dans le cadre de la lutte contre le fascisme. .
Les photographies de Kati Horna, Margaret Michaelis, Pérez de Rozas, Antoni Campañà, ainsi que celles d’auteurs inconnus, nous montrent l’espoir d’un monde plus juste et confirment le poids historique de l’anarcho-syndicalisme à Barcelone.

E.Reclus

13 OCTOBRE 2019 – 9 JANVIER 2020

Paris (France) – ÉLISÉE, une biographie

DRAWING LAB PARIS 17, rue de Richelieu – 75001

Élisée, c’est Élisée Reclus, le géographe libertaire, l’écrivain visionnaire, l’anarchiste voyageur, le pédagogue communard. Il a écrit toute sa vie le singulier pour parler de l’autre, de tous les autres, de l’universel. Sa vie s’est écrite en marchant, en voyageant beaucoup, en nourrissant de nombreuses amitiés de par le monde, avec des savants comme des poètes. Elle fut riche, dense, remplie d’images et de notes, de cartes et de livres, de pensées diffuses et concentrées. La nature y tient une place prépondérante, car c’est là que tout commence. En l’observant attentivement et intuitivement, l’auteur a entrepris de l’étudier et par la même tout ceux qui l’habitent et la modèlent. Dans son œuvre, elle apparait comme une réalité vivante et sociale, vision profondément originale en cette fin du 19ème. Lire la suite

Mercredi 11 décembre 2019 – 19h – Entretien avec Thomas Giraud, auteur du livre Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes.

Félix Fénéon peint par Paul Signac

Du 16 octobre 2019 au 27 janvier 2020

Paris (France) – Félix Fénéon. Les temps nouveaux, de Seurat à Matisse

Musée de l’Orangerie – Jardin de Tuileries – Place de la Concorde (côté Seine) – 75001 Paris

L’exposition montrera les différentes facettes de ce personnage singulier, au physique de quaker et à l’humour pince-sans-rire, qui sut concilier carrière de fonctionnaire modèle, engagement artistique et convictions anarchistes. Chroniqueur, rédacteur à la Revue Blanche, critique d’art, éditeur – il publia Les Illuminations de Rimbaud -, galeriste, Fénéon fut également un collectionneur exceptionnel qui réunit un nombre important de chefs d’œuvre comprenant un ensemble unique de sculptures africaines et océaniennes. Soutien inconditionnel du néo-impressionnisme, découvreur de Seurat, directeur artistique de la galerie Bernheim-Jeune, défendant le fauvisme, le futurisme, Matisse, le rôle de Fénéon sur la scène artistique du début du XXe siècle fut déterminant.

Filmographie 2019

La représentation des anarchistes au cinéma et en littérature a toujours été intéressant dans la manière dont le mouvement est perçu de l’extérieur, mais aussi en ce qui concerne l’attractivité des idées anarchistes pour de nouvelles générations de militant.e.s. En cela elles constituent une continuation de la représentation des mêmes anarchistes, « anarcho-autonomes » et autres par les médias d’information.

Livres, Journaux & Revues

Les livres et revues des listes qui suivent sont manquants dans notre bibliothèque et nos archives. Nous aimerions pouvoir les proposer à nos lectrices et lecteurs . Aussi, si vous les avez chez vous et que vous ne les lisez plus, nous les recevrons avec grand plaisir. Nous pouvons vous rembourser les frais de port.

Dans CIRA, le   correspond à  International:
Si votre adhésion à la bibliothèque est primordiale pour faire vivre ce lieu riche de notre mémoire collective, elle peut aujourd’hui être complétée par une participation, en fonction de vos disponibilités, au catalogage des documents dans l’une des langues ci-dessous.
Respire
ARCHIPEL

Giuseppe Pinelli: une histoire qui nous concerne tous

En préparation du cinquantième anniversaire des événements de la Piazza Fontana et de l’assassinat de Giuseppe Pinelli, le Centre d’Études Libertaires / Archive G. Pinelli a lancé un projet d’ histoire publique intitulé «Giuseppe Pinelli: une histoire qui nous concerne tous» et une campagne de financement pour supporter ses coûts.

Ces dernières 50 années, beaucoup de travail a été accompli, ce qui a notamment conduit à la réfutation des premières versions et des thèses officielles, et à la réhabilitation du « cheminot anarchiste », afin de faire la lumière sur les véritables motivations du massacre de la Piazza Fontana et sur la dynamique complexe qui a traversé cette période intense de l’histoire italienne. Cependant, ce n’est pas une histoire complète : il est toujours essentiel de connaître la dynamique du pouvoir qui a dicté les événements, les hommes qui ont été impliqués, les conséquences qu’ils ont eues à une époque donnée.
Notre projet vise à recueillir des témoignages et des documents sur Giuseppe Pinelli, des informations sur ce qui a été accompli au fil des ans, à mettre à la disposition de tous, les documents rassemblés et à les utiliser, dans le but de construire une histoire commune qui, à travers la figure du « cheminot anarchiste « , peut raconter toute une époque, avec l’intention d’apporter un outil supplémentaire pour l’interpréter.

Pour ce projet, le Centre d’études s’appuie sur la collaboration d’un comité scientifique composé de: Claudia Pinelli, Silvia Pinelli, Giampietro Berti, Nicola Del Corno, Paolo Finzi, Marcello Flores, Mimmo Franzinelli et Lorenzo Pezzica.

Le projet s’articule en trois activités:

• Collection de documents et classement des archives, à partir des documents conservés au Centre d’études et des archives personnelles de Licia Pinelli (documents, lettres, photos, coupures de presse);

• Reconnaissance qui questionne l’impact de l’événement et les mobilisations apparues dans les domaines social, politique et artistique, afin d’identifier les sources et le matériel d’intérêt du projet (mobilisations, enquêtes, initiatives);

• Réalisation d’interviews vidéo rassemblant les témoignages de ceux qui ont vécu les événements et rencontré Giuseppe Pinelli.

L’objectif final du projet est de créer une archive numérique, disponible gratuitement en ligne, qui puisse offrir des pistes de lecture à ceux qui souhaitent en savoir plus ou découvrir l’histoire de Giuseppe Pinelli.

Nous avons besoin de votre soutien pour mener à bien ce projet ambitieux. Vous pouvez nous aider en signalant les documents ou en faisant un don par virement bancaire aux coordonnées suivantes:

IBAN: IT79D0335901600100000139901
Ordre: Association des études libertaires de Giuseppe Pinelli
Raison: Don du projet Pinelli