Fonds bibliothèque CIRA-Marseille

suite des acquisitions récentes


Causeries

Octobre-B-Brami


Chatte libertaire

AGENDA

Félix Fénéon peint par Paul Signac

Du 28 mai au 29 septembre 2019

Paris (France) – Félix Fénéon (1861-1944)

Les arts lointains

Les musées d’Orsay et de l’Orangerie, le musée du quai Branly – Jacques Chirac et The Museum of Modern Art, New York, rendent pour la première fois hommage à Félix Fénéon (1861-1944), acteur majeur du monde artistique de la fin du XIXe siècle et du tournant du XXe siècle. Anarchiste, directeur de revues, marchand d’art, prodigieux collectionneur, Fénéon a défendu une vision décloisonnée de la création au moment du basculement de l’art vers la modernité et œuvré pour la reconnaissance des arts extra-occidentaux. …. Lire la suite

joan_jorda

Du 22 juin au 9 novembre 2019

Carcassonne (France) – Joan Jordà, un peintre libertaire de 1936 à aujourd’hui

Maison des mémoires de l’Aude, 53 rue de Verdun, Carcassonne-11000

Né à San Feliu de Guixols (Catalogne, Espagne) en 1929, il connaît à 10 ans la Retirada, l’exil de milliers de républicains espagnols qui subiront les mitraillages de l’aviation franquiste, les privations, les camps français, le déracinement… Après être passé par plusieurs camps, il s’installe définitivement à Toulouse en 1945. Peintre autodidacte, au fil des années il a créé une œuvre de grande valeur artistique. Sa peinture témoigne d’une engagement contre la violence et les aberrations des pouvoirs totalitaires qui ont bouleversé sa vie. « Bombardements » (1980), « Ménines » (1987), « Majas », « Masques et Visages » (1991), « Personnages cloués », « Corridas », « Egorgeurs » (1998) autant de séries qui jalonnent sa vie d’artiste où violence, déchirement et souffrance sont omniprésents. Seule la thématique des « Nageurs » commencée en 2000 et toujours en exploration semble marquer un apaisement. Lire: Le peintre Joan Jordà raconte sa Retirada

Aff-Delémont

Du 30 août au 1er septembre 2019

Delémont (Suisse) – Journées conviviales d’information et d’autogestion

Les raisons du salon

Il faut remuer ciel et terre pour trouver la librairie militante, le cinéma enragé, l’espace libéré qui mettent en pratique des solutions abordables et égalitaires pour s’organiser et qui permettent, simplement, de se rencontrer. Ces moments d’échange vivant sont nécessaires pour avancer vers un monde libéré des oppressions aujourd’hui banalisées. Nous proposons alors une rencontre du 30 août au premier septembre à Delémont, autour du livre, pour prendre le temps d’explorer la formidable diversité de publications libertaires actuelles.

Toute aide à l’organisation est évidemment bienvenue, il suffit de s’annoncer ici: salondulivre@riseup.net

À bientôt!   L’équipe d’organisation

Le CIRA-Marseille sera présent avec une table de presse.

Aff-Florence-2019

Du 20 au 22 septembre 2019

Firenze (Italie) – IX° Vetrina dell’editoria e delle culture anarchiche e libertarie

Hall du théâtre Tuscany, via Fabrizio De André

L’événement organisé par l’Ateneo Libertario di Firenze, (Italie) aura un caractère international et accueillera des éditeurs et des auteurs anarchistes et libertaires. Outre la présentation des livres, l’espace est ouvert aux périodiques et à la presse sous toutes ses formes : expositions, audiovisuels, arts graphiques…

Comme les autres années, il y aura des débats, des rencontres de toute sorte et des représentations théâtrales et musicales.

info : vetrinalibertaria@inventati.org

Le CIRA-Marseille sera présent avec une table de presse.

Fioire du livre anarchiste 2019 Marseille

Du 21 au 22 septembre 2019

Marseille (France) – FOIRE DU LIVRE ANARCHISTE

Deux jours pour se retrouver autour de l’anarchisme et de ses propositions, pour les discuter et les approfondir; autour des livres et de notre presse, témoins de notre patrimoine révolutionnaire, et autour des nouvelles étincelles de papier, prêtes à incendier ce présent tiraillé entre la résignation profonde et la rage occasionnelle.

Deux jours et une foire du livre anarchiste, libre de compromis commerciaux et institutionnels.

Deux jours trempés d’idées en liberté, loin des anciens et des nouveaux bergers des masses, loin des anciens et des nouveaux suiveurs de troupeaux. Car tout est toujours possible pour celui qui, entre la tension individuelle et la transformation sociale, se sent un individu en lutte réussissant à fusionner les idées et la pratique.

Pour le programme complet : https://foireanarchistemarseille.noblog.org

Contact : foireanarchiste2019@riseup.net

Le CIRA-Marseille sera présent avec une table de presse.

Salon du livre libertaire

28 septembre 2019

Cluny (France) – Salon du livre libertaire

9h-19h / Salle des Griottons

Le salon du livre libertaire organisé par la CNT 71, le groupe libertaire 71 et la Vache Noire aura pour thème “Normer, Surveiller, Punir ». Une discussion-débat aura lieu en présence des collectifs Écran Total, Faut pas Pucer ou Hors Normes.

Programme :

10 h. 30

Yves Meunier : « La Bande noire »(éd. l »Échappée)
11 h.

Lecture de David Rougerie
14 h. 

Aurélie Carrier : « Le grand soir », Voyage dans l’imaginaire révolutionnaire et libertaire de la Belle Époque. (éd. Libertalia)
15 h.

Guillaume Davranche : « Trop jeunes pour mourir »(éd. Libertalia)
16 h.

Forum sur les résistances actuelles

film-documentaire de Pierre Guérinet, Faites sortir l’accusé , relatant l’élimination sociale d’un prisonnier.

Fred Alpi, lui, viendra raconter en chansons ses cinq années passées à chanter dans le métro.

Entrée libre/ Buvette

Le CIRA-Marseille sera présent avec une table de presse.

Respire

Le bulletin n° 45 du CIRA-Marseille – printemps 2019.

Bulletin-Couv-N°-45-1

Il y a 80 ans, en février 1939, près de 500 000 Espagnol·e·s, se réfugient en France. C’est la Retirada, la retraite devant les troupes nationalistes du sinistre Franco. Enfants, femmes, vieillards, civils, militaires, républicains, anarchistes, communistes, paysans, ouvriers, originaires de Catalogne, d’Aragon ou du Levant, ils fuient car ils savent que la répression nationaliste sera terrible.
Ils et elles pensaient que la France, réputée être le pays des droits de l’Homme les accueillerait sans problème. Que nenni ! La frontière sur laquelle s’entassaient les réfugiés demeura fermée pendant plusieurs jours. Une fois ouverte, rien n’étant prévu, une partie des réfugiés sont entassés dans des camps de concentration sur les plages du Roussillon : Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien, Le Barcarès. Les conditions y sont lamentables : on y meurt de froid, de faim, de dysenterie. Les réfugiés doivent y construire eux-mêmes leurs baraquements.
Aujourd’hui la France est toujours aussi « accueillante » avec les réfugiés venus du Proche-Orient ou d’Afrique : Jungle de Calais, refus d’accueillir les bateaux des ONG, camps de rétention, expulsions…
Parmi les réfugiés de 1939, se trouvait une enfant de 5 ans : Azucena Rubio. Ce sont ses souvenirs que l’on va lire ici. Elle se souvient parfaitement de la Retirada et des années difficiles d’exil qui suivirent.
Ses parents étaient des militants anarchistes. Elle est restée fidèle à leurs idées. Dès 1946, à Paris, elle fréquente le local de la CNT et milite dans les rangs de la Fédération ibérique des jeunesses libertaires (FIJL). Pendant plusieurs années, elle s’occupe de son journal CRISOL. Des années plus tard, on la retrouve active au CIRA de Marseille. Elle s’est aussi investie dans la troupe du Théâtre rural d’animation culturelle (TRAC) de Beaumes-de-Venise (Vaucluse). Elle a notamment organisé pour cette troupe, une tournée en Espagne, jouant pour la première fois Révolte dans les Asturies d’Albert Camus. Pour des raisons de santé, elle a quitté la Provence pour la Bretagne. À peine arrivée, toujours dynamique à 84 ans, avec d’autres acteurs locaux, elle fonde une université populaire dont les premières causeries ont pour thème l’anarchisme.

Ce bulletin est envoyé gratuitement aux adhérent.e.s. Son prix de vente est de 5,50 €, plus 3,50 € de frais de port.


LIVRES ET REVUES MANQUANTS DANS NOTRE BIBLIOTHÈQUE ET NOS ARCHIVES

Les livres  et revues des listes qui suivent sont manquants dans notre bibliothèque et nos archives. Nous aimerions pouvoir les proposer à nos lectrices et lecteurs . Aussi, si vous les avez chez vous et que vous ne les lisez plus, nous les recevrons avec grand plaisir. Nous pouvons vous rembourser les frais de port. La liste est consultable ici

Merci d’avance à toutes et à tous.